Archives : Questions

Vous avez des questions ? Nous avons les réponses…

Nov. 2011

Pourquoi certains warrants ont-ils une fourchette de cotation plus large que d’autres ?

La différence entre le cours achat et le cours vente d’une fourchette de cotation, également appelée « spread », peut être plus ou moins large en fonction de divers paramètres. Le plus souvent, les warrants qui cotent moins de 50 cents ont 1 cent de « spread », les warrants entre 50 cents et 1 euro ont 2 cents d’écart, les warrants entre 1 euro et 1.5 euro auront 3 cents, etc…

L’existence de cet écart achat-vente est liée au fait que lorsque vous ouvrez une position sur un de ces produits, l’émetteur du warrant doit se couvrir. Concrètement, lorsque vous nous achetez 10 000 Calls Vivendi de parité 5/1 et de delta 40%, Commerzbank achète immédiatement sur le marché 10 000 x 0.40 / 5 = 800 actions Vivendi. Ainsi, les 2 positions évoluant parallèlement, Commerzbank sera en mesure de racheter vos warrants quel que soit leur prix quand vous souhaiterez vendre.

Au moment où vous revendez vos Calls, bien sûr, nous revendons les actions. Lors de la revente, l’émetteur subit alors de plein fouet la différence entre les cours acheteur et vendeur (autrement dit les spreads pour les retardataires).   Le « spread » donc, d’une fourchette de prix est simplement la répercussion du  « spread » du sous-jacent.

Or tous les sous-jacents ne sont pas aussi liquides. En effet, si on trouve facilement un « spread » très serré sur un titre comme Alcatel, ça n’est pas toujours le cas sur des actions moins liquides. Or, le coût de la couverture va de pair, car acheter 10000 actions Alcatel ne fera pas bouger son cours (ni celui du warrant), alors qu’acheter 10000 actions d’un sous-jacent moins liquide risque de tirer significativement son prix à la hausse. L’émetteur se sera donc couvert à un cours moyen d’achat trop élevé. Mécaniquement, l’émetteur élargit alors son « spread » pour compenser le manque de profondeur de carnet. Observez donc bien la liquidité du sous-jacent avant de juger à première vue un écart de fourchette de prix qui semble trop large.

Par ailleurs, plus la parité est petite et plus il est normal que la fourchette soit large. En effet si vous comparez un warrant de parité 1/1 qui cote 0.80 – 0.82 à un warrant de parité 2/1 qui cote 0.40 – 0.41 (en admettant que les deux aient par ailleurs les mêmes caractéristiques), le second warrant de parité 2/1 n’est pas plus compétitif que l’autre. En effet pour bien comparer les prix de deux warrants, il faut les ajuster de la parité : il faut donc diviser le prix du premier par deux ; on obtient alors le même écart sur les deux warrants.

Enfin, lorsque vous hésitez entre deux warrants pensez à ne pas vous contenter de comparer uniquement les « spreads ». En effet il est parfois plus judicieux de prendre un warrant ayant une fourchette plus large s’il est moins cher (niveau de volatilité inférieur), car il aura une meilleure élasticité et réagira donc plus vite.

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement