Actions

Adidas et Worldline

Adidas : Excellent parcours 2019


Le numéro deux mondial de la chaussure de sports et autres « Sneakers Lifestyle » accomplit un parcours boursier qualitatif.
Après une incursion dans le golf avec TaylorMade et le ski avec Salomon, depuis revendues, la société s’est recentrée sur ses marques cœur que sont Adidas et Reebok.
Le groupe s’est toutefois progressivement diversifié de la seule vente de chaussures, qui représente actuellement un peu moins de 60% de ses revenus. Le reste se divise entre habillement (36%) et accessoires (5%) en s’appuyant sur une large palette des sports les plus populaires. L’activité est très internationale et plutôt bien répartie sur les cinq continents.
Le titre possède des qualités fondamentales qui mettent en avant une croissance régulière, une bonne situation financière et des révisions positives de sa capacité bénéficiaire. Les investisseurs ne se sont pas trompés, le titre ayant réalisé le meilleur parcours 2019 parmi les composantes du DAX (+50.7).
Techniquement, en données hebdomadaires, la tendance de fond demeure ascendante. Depuis le début d’année, l’extension haussière fut sans faille jusqu’au récent pic à 290 EUR. Logiquement, une phase de consolidation s’est mise en place, constituant une opportunité pour se positionner sur le titre et viser une nouvelle poussée en direction des 300 EUR.
Patrick Rejaunier © 2019 Zonebourse.com

Worldline : Stratégie de croissance externe pertinente


Leader européen des technologies de paiements, Wordline évolue dans un secteur dynamique.
La société, encore détenue à hauteur de 27.4% par Atos, possède une capacité à réaliser des opérations de croissance externe qui lui fournit un réel avantage. La récente opération de rachat de la compagnie suisse Six Payment Services lui permet de consolider sa première place continentale.
Avec 1.74 milliard de chiffre d’affaires en 2018 et un excédent brut d’exploitation de 391 millions d’euros, la société devance ses concurrents. Plus Wordline consolide, plus son avantage compétitif se fortifie, grâce à la réduction du coût de transaction unitaire, permettant ainsi d’augmenter les marges.
En plus d’une croissance moyenne annuelle qui se situe à 14% depuis 2014, le spécialiste de la monétique possède une situation financière saine lui procurant les armes pour continuer ses acquisitions, la réussite de sa récente émission obligataire de 500 millions d’euros renforce, par ailleurs, ce poste financier.
Techniquement, en données hebdomadaires, les cours viennent de rentrer en mode consolidation, après avoir marqué un point haut à 66 EUR. Les moyennes mobiles
« semaines » gardent une orientation largement positive, donnant ainsi force à la tendance de fond.
Un achat pourra se mettre en place sur la zone des 57/58 EUR pour viser une relance en direction des 66 EUR.
Patrick Rejaunier © 2019 Zonebourse.com

Article tiré du magazine Strike 206 / octobre 2019

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement