News

Accord ou pas accord ?

Dans la lignée d’un mois de janvier particulièrement bon (le meilleur depuis 30 ans pour les marchés américains avec plus de 9% de hausse sur le Dow Jones et le S&P500), le mois de février est – à l’heure où nous écrivons ces lignes – du même acabit. La principale raison de cette euphorie réside dans les grands espoirs d’un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine, suite aux déclarations d’avancées conséquentes de la part des deux présidents. Pourtant, les signaux négatifs ou incitants à la prudence sont nombreux. La Réserve Fédérale a notamment décidé de stopper sa hausse des taux face au ralentissement de l’économie mondiale. De plus, les Etats-Unis ont décidé de créer de nouveaux remous en se retirant du traité sur les forces nucléaires avec l’URSS, signé en 1987. En Europe, Theresa May est toujours embourbée et pourrait demander un report du Brexit faute d’accord principalement au sujet de la frontière entre les 2 Irlande. De fait, on assiste d’ores et déjà à un ralentissement de l’économie britannique, mais également de la croissance en zone euro, symbolisée par l’entrée en récession de l’Italie.

 

Une majorité de produits « Call » donc dans les meilleures performances des 30 derniers jours dans ce climat d’intérêt pour les actifs risqués. Le Warrant P144Z sur LVMH, dont les résultats sont ressortis très en hausse, affiche une performance de +485% sur la période d’étude, suivi du Turbo BEST 2G55Z sur Teleperformance (+483%) et du Warrant J332Z sur Airbus qui s’envole à +400%. Sans changement, c’est le Leverage LV15Z sur le CAC40 qui ressort comme étant le plus traité avec plus de 3 millions d’€ d’échanges.

 

Retrouvez le point marchés sur notre site internet en cliquant ici.

Article tiré du magazine Strike 200 / mars 2019

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement