Le sous-jacent du mois

Airbus : Une mauvaise nouvelle vite oubliée

Après plusieurs années d’objectifs difficilement bouclés et la décision d’Emirates d’annuler ses commandes restantes, Airbus a officiellement annoncé l’arrêt définitif de l’emblématique A380 en 2021. Son programme de gros porteur initié il y a plus d’une dizaine d’années pour contrer le Boeing 747 n’a malheureusement pas rencontré le succès escompté. Déception donc… Mais qui n’a pas terni les résultats très positifs du groupe au quatrième trimestre 2018. Surpassant les attentes des analystes, l’avionneur a présenté un chiffre d’affaires en hausse de 11% et un résultat d’exploitation en progression de 15%. En stoppant son programme d’A380 (source de pertes récurrentes), le groupe se verra allégé d’une grosse charge financière pour les années à venir. Cette douloureuse décision devrait donc permettre à Airbus d’améliorer sa rentabilité et de retrouver les faveurs des investisseurs.

Le cours de l’avionneur s’est ainsi envolé de 20% entre le 15 janvier et le 15 février faisant le bonheur des détenteurs de produits à effet de levier haussier sur le titre. Le Warrant Call J332Z sur Airbus de prix d’exercice 110 euros et de maturité juin se hisse sans peine sur la troisième marche du podium de nos produits ayant le mieux performés le mois dernier avec une performance de 400% ! Ce Warrant avec un delta de 52% reste aujourd’hui parfaitement adapté pour un investisseur désireux de se positionner à la hausse du titre. Pour les plus sceptiques qui souhaiteraient investir sur un retournement de tendance, notons le 4275Z Warrant Put de maturité juin, de prix d’exercice 110 euros proposant un effet de levier de 7.5.

Cliquez-ici pour découvrir nos produits sur Airbus

Article tiré du magazine Strike 200 / mars 2019

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement