Archives : Indices

CAC 40® Retour momentané de l’appétit pour le risque

Après une fin d’année très chahutée, avec les craintes de ralentissement économique mondial et les tensions commerciales persistantes entre la Chine et les Etats-Unis, les places financières ont débuté 2019 sur de meilleurs auspices. Les opérateurs ont procédé à quelques achats à bon compte, avec les espoirs d’accalmie des tensions commerciales, et ce à l’aube de la saison des résultats trimestriels. Les tensions et incertitudes politiques européennes (Brexit) et le « shutdown » aux Etats-Unis (le plus long de l’histoire) sont pour le moment relégués au second plan, engendrant ainsi une vive reprise des principaux indices mondiaux.

Au niveau de la microéconomie, les premières publications de sociétés américaines, et notamment du secteur bancaire, ont été très bien accueillies, avec des résultats ayant pour la plupart dépassé les attentes. Pour les sociétés du S&P500, les analystes tablent sur une hausse de 14.5% des bénéfices au quatrième trimestre, pour clore un exercice 2018 exceptionnel. Ces prévisions ont toutefois été abaissées puisqu’elles étaient de l’ordre de 20% en octobre dernier. Pour les entreprises européennes, la croissance des bénéfices devrait atteindre 6% au T4, un chiffre très nettement inférieur au T4 2017, où elle atteignait 16.6%.

Concernant la macroéconomie, les dernières données confirment le ralentissement de l’économie mondiale, à l’image du PIB chinois en hausse de seulement 6.6% sur 2018, sa plus faible croissance depuis 1990, alors que les exportations et les importations se sont contractées de 4.4% et 7.6% le mois dernier. Seule la production industrielle a dépassé les attentes en décembre, en hausse de 5.7% contre 5.3% attendu. Aux Etats-Unis, le constat est identique, avec des indicateurs d’activité qui décélèrent tout comme l’inflation, un taux de chômage qui remonte à 3.9% et la confiance des consommateurs en berne, en raison de la turbulence des marchés. La poursuite du « shutdown » devrait également impacter la croissance. Ces données semblent confirmées par le FMI qui vient de revoir à la baisse ses prévisions de croissance mondiale à 3,5% cette année et 3,6% en 2020 (contre 3.7% initialement prévu), en raison de l’escalade des tensions commerciales et d’une dégradation des conditions financières.

Les regards devraient rester focalisés ces prochaines semaines sur l’évolution des tractations commerciales sino-américaines et sur les publications des sociétés. Outre les chiffres, les opérateurs prêteront une attention toute particulière aux perspectives, compte tenu du contexte géopolitique difficile et des incertitudes persistantes en Europe et aux Etats-Unis. La volatilité devrait donc rester importante sur les marchés actions.

D’un point de vue technique, le CAC40 est en phase de reprise technique, après une brève incursion sous les 4600 points fin décembre. En données hebdomadaires, la tendance est néanmoins baissière sous les 5000 points, niveau coïncidant avec la moyenne mobile à 20 semaines qui reste mal orientée. A plus court terme, la tendance se neutralise, à l’image des moyennes mobiles qui s’aplatissent. L’indice parisien devra désormais déborder rapidement les 4925 points pour disposer d’un nouveau potentiel d’appréciation en direction des 5050 points puis 5140 points, confirmant ainsi le mouvement de rattrapage en cours. On pourra donc conserver un biais positif tant que l’indice demeure au-dessus des 4740 points. Une rechute sous ce seuil raviverait très nettement le courant vendeur, suggérant une rechute rapide vers les récents points bas.

Laurent POLSINELLI © 2019 zonebourse.com

CAC 40

DOW JONES

Le Dow Jones a nettement rebondi depuis son point bas du 26 décembre dernier, reprenant plus de 13.5% (+5.9% cette année). Les espoirs de résolution du conflit commercial ont nettement contribué à raviver l’appétit pour le risque des opérateurs, ces derniers ayant par ailleurs salué les premiers résultats trimestriels globalement qualitatifs. En données hebdomadaires, les velléités s’estompent mais l’indice devrait prochainement se heurter aux 25000 points, niveau sur lequel le consensus vendeur pourrait se remobiliser.

NASDAQ 100

Tout comme son homologue américain, le Nasdaq100 est en phase de reprise depuis fin décembre, revenant d’ores et déjà à proximité d’une zone charnière située vers 7000 points. Seul le dépassement de ce niveau permettrait d’anticiper une poursuite du rattrapage en direction des 7400 points voire 7650 points. En cas d’échec, on privilégiera au contraire de nouveaux dégagements en direction des 6400 points. La volatilité devrait perdurer dans les semaines à venir, avec les trimestriels, le shutdown et les annonces sur le commerce international.

NIKKEI 225

Contrairement à l’Europe et aux Etats-Unis, l’indice Nikkei peine à rebondir de manière convaincante, pénalisé par les craintes de ralentissement économique, à l’image du repli de 0.6% du PIB japonais en décembre. En données hebdomadaires, la dynamique demeure baissière sous les 21190 points et seul le dépassement de ce seuil autoriserait le scénario d’une reprise plus durable en direction des 22000 points puis 22350 points.

AVERTISSEMENT : la rubrique « Analyse Zone Bourse » comprend la diffusion sans aucune modification des articles rédactionnels (analyses techniques, analyses fondamentales, notes de recherche), des analyses graphiques et des recommandations d’investissement à caractère général (ci après designées collectivement “les informations“) produites par la société Surperformance SAS, éditrice du site Internet Zonebourse.com. Les informations de cette rubrique représentent une communication à caractère promotionnel et n’ont notamment pas été élaborées conformément à toutes les dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières. La Commerzbank et ses employés ne sont pas soumis à l’interdiction d’effectuer des transactions sur les instruments financiers présentés dans cette rubrique avant la diffusion du magazine Strike.

Article tiré du magazine Strike 199 / février 2019

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement