Archives : Indices

CAC40 : 2017, un cru exceptionnel

En dépit des incertitudes liées à la mise en place du projet de réforme fiscale aux Etats-Unis, les places financières ont fait preuve d’une relative sérénité ces dernières semaines, les opérateurs profitant de la moindre opportunité pour revenir à l’achat à meilleur coût. Les actifs risqués n’auront jamais eu autant la cote, à l’image des indices américains qui viennent encore d’inscrire de nouveaux records absolus.

Les performances apparaissent exceptionnelles, avec une progression de plus de 19% pour le DOW JONES, 16% pour le S&P500 et même 31% pour le NASDAQ100, alors que les GAFA, les géants du secteur technologique ne cessent de surprendre positivement par leurs résultats, leur croissance et leurs perspectives.
En Europe, les performances sont également enthousiasmantes alors que le CAC40 s’adjuge 10% sur l’année et le DAX plus de 14%.
Ces bons chiffres ont été confortés par les résultats trimestriels des grands groupes des deux côtés de l’Atlantique. Après avoir annoncé des bénéfices en hausse de 14% et 10.3% pour les deux premiers trimestres, près de trois quarts des sociétés du S&P500 ont dépassé les attentes au troisième trimestre, une moyenne bien au-delà de la moyenne historique des 62%.
Elles ont d’ailleurs dévoilé une progression moyenne de 6.2% de leurs résultats, malgré les effets dévastateurs des ouragans qui ont impacté notamment le secteur de la réassurance. Ces résultats s’envolent même pour les technologiques qui ont dévoilé une croissance de 22.5% de leur bénéfice par action, de quoi largement nourrir l’appétit pour le risque des intervenants.

Les données macroéconomiques ont par ailleurs continué de mettre en évidence une amélioration de la situation mondiale, avec une accélération de l’activité manufacturière et services, des données encourageantes concernant l’immobilier, une croissance robuste aux Etats-Unis (PIB en hausse de 3%) et une situation de plein emploi avec un taux de chômage à 4.1%. Comme l’atteste les différentes banques centrales, seule l’inflation peine à se redresser et à atteindre l’objectif des 2%.
Bien que la Fed envisage toujours de procéder à un nouveau resserrement monétaire en décembre, elle reste préoccupée par l’inflation et estime que les prix pourraient rester durablement bas dans les années à venir. De son côté, la BCE a choisi de prolonger son programme de rachats d’actifs jusqu’en septembre 2018. Celui-ci passera néanmoins de 60 à 30 milliards d’euros par mois mais les taux devraient rester sur les niveaux actuels bien après l’arrêt du quantitative easing.

Tous ces facteurs de soutien ont permis aux places boursières de progresser sereinement, malgré les incertitudes politiques en Europe (Espagne, Allemagne) mais aussi aux Etats-Unis, avec la difficile mise en place du projet de réforme fiscale, bien que le président ayant promis de larges réductions d’impôts avant Noël.
Ces craintes dissipées, les opérateurs devraient aborder décembre dans les meilleurs auspices, éludant provisoirement une progression linéaire des marchés, sans la moindre consolidation, ou des niveaux de valorisation élevées aux Etats-Unis (PER de l’ordre de 18 pour les valeurs du S&P500).

Graphiquement, après avoir inscrit un nouveau record annuel début novembre à 5536 points, le CAC40 a amorcé un mouvement de consolidation horizontale. La dynamique de fond reste néanmoins clairement positive, au-dessus des 5235 points, niveau correspondant à la moyenne mobile à 20 semaines ainsi qu’à la moyenne mobile à 100 jours. La tendance haussière ne sera donc pas remise en cause tant que cette zone est préservée, suggérant une poursuite de la reprise technique en cours en direction des plus hauts annuels voire des 5600 points par extension.
Sous les 5235 points, il faudrait au contraire s’attendre à des dégagements plus marqués qui pourraient ramener l’indice vers les 5100/5000 points, zone qui permettra d’effectuer de nouveaux achats à moindre risque.

Laurent POLSINELLI. © 2017 Zonebourse.com

CAC 40

DOW JONES

A l’approche de la fin d’année, l’indice DOW JONES se maintient sur ses records historiques, ne montrant aucun signe de faiblesse. Celui-ci se dirige actuellement vers les 24000 points, soutenu par sa moyenne mobile à 20 semaines, située vers 22500 points. Seule une rechute sous ce seuil militerait pour l’amorce d’une consolidation avec les 21580 points comme principal objectif.

 

 

 

 

 

NASDAQ 100

Porté par les bonnes publications de sociétés et la perspective d’une baisse de l’impôt sur les sociétés américaines, l’indice NASDAQ100 accentue semaine après semaine sa progression, à l’assaut des 6500 points. A court terme, les 6000 points apparaissent comme une solide zone de soutien et seule une rechute sous ce niveau militerait pour l’amorce d’une consolidation en direction des 5650 points.

 

 

 

 

 

NIKKEI 225

Après avoir frôlé les 23400 points et rallié des niveaux inédits depuis plus de 15 ans, l’indice japonais montre quelques signes d’essoufflement et amorce une phase de consolidation. La dynamique de fond demeure clairement positive mais le mouvement en cours pourrait se poursuivre en direction des 21000 points, zone de convergence avec la moyenne mobile à 20 semaines.

 

 

 

 

 

AVERTISSEMENT : la rubrique « Analyse Zone Bourse » comprend la diffusion sans aucune modification des articles rédactionnels (analyses techniques, analyses fondamentales, notes de recherche), des analyses graphiques et des recommandations d’investissement à caractère général (ci-après designées collectivement « les informations » produites par la société Surperformance SAS, éditrice du site Internet Zonebourse.com. Les informations de cette rubrique représentent une communication à caractère promotionnel et n’ont notamment pas été élaborées conformément à toutes les dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières. La Commerzbank et ses employés ne sont pas soumis à l’interdiction d’effectuer des transactions sur les instruments financiers présentés dans cette rubrique avant la diffusion du magazine Strike.

Article tiré du magazine Strike 186 / Décembre 2017

 

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement