Archives : Indices

CAC40 : Meilleurs auspices pour la rentrée

En dépit de résultats trimestriels qualitatifs, les places européennes ont été chahutées ces dernières semaines, dans un contexte géopolitique et commercial difficile, avec notamment l’intensification des mesures protectionnistes américaines et chinoises et la mise en place de sanctions à l’encontre de l’Iran et de la Russie. A cela sont venues s’ajouter les tensions diplomatiques entre Ankara et Washington qui ont engendré un net décochage de la livre turque face au dollar, faisant craindre une contagion de la crise aux pays émergents et à la zone euro.

Au niveau de la microéconomie, les résultats trimestriels ont une fois de plus rassuré les opérateurs, dépassant largement les attentes les plus optimistes. Aux Etats-Unis, plus de 83% des sociétés ont publié au-dessus du consensus concernant les bénéfices et 72% pour les ventes. Les bénéfices ressortent en hausse moyenne de plus de 25.5% (contre 20% prévu initialement). En Europe, les performances sont légèrement inférieures, avec par exemple 73% des sociétés du CAC40 qui ont dépassé les attentes pour les bénéfices.
Outre-Atlantique, cette performance exceptionnelle reste largement liée à la baisse d’impôts des sociétés de 35% à 21%. Les tensions commerciales permanentes entre Washington et Pékin ont toutefois limité les gains liés à ces publications en bourse.

Après l’instauration de barrières douanières sur l’acier et l’aluminium, les produits chinois taxés à hauteur de 25% pour 50 milliards de dollars, engendrant une riposte chinoise, le calme pourrait progressivement revenir avec la réouverture du dialogue entre Pékin et Washington. Les prochaines tractations entre les deux superpuissances devraient ainsi être suivies de près. Dans l’attente de nouveaux rebondissements et à l’approche de la rentrée, les opérateurs devraient de nouveau focaliser leur attention sur la microéconomie ainsi que sur l’évolution des politiques monétaires des banquiers centraux.

Compte tenu de la robustesse de l’économie américaine, avec une situation de plein emploi, un PIB à +4.1% en rythme annualisé (+2.2% au T2 porté par la consommation), la Fed devrait poursuivre la normalisation de sa politique monétaire, prévoyant encore 2 hausses des taux d’ici la fin de l’année.
La BCE ne semble quant à elle pas pressée d’agir. Elle se montre prudente concernant l’évolution de l’inflation ainsi que sur l’impact des barrières tarifaires mises en place par les Etats-Unis sur le commerce mondial. Les récentes turbulences turques ont également ravivé les craintes de l’exposition des banques européennes.

Il convient donc de rester prudent, d’autant plus avec la nette divergence observée sur les places financières. Wall-Street évolue à quelques encablures de ses records historiques, l’Europe consolide alors que les marchés chinois sont désormais en « bear market ». Des prises de bénéfices légitimes aux Etats-Unis pourraient engendrer un nouveau courant vendeur sur le Vieux-Continent, déjà fébrile.

D’un point de vue graphique, l’indice CAC40 demeure en phase de consolidation horizontale depuis de nombreuses semaines. En données hebdomadaires, la tendance demeure positive au-dessus des 5320 points, niveau qui a engendré une réaction haussière début juillet. A plus court terme, la dynamique apparaît neutre au sein du range 5275/5530 points. On attendra donc le franchissement d’une de ces deux bornes pour agir dans un sens comme dans l’autre.

Laurent Polsinelli. © 2018 zonebourse.com

CAC 40

DOW JONES

En dépit de l’escalade des tensions commerciales, des sanctions à l’encontre de l’Iran, de la Russie et de la crise financière en Turquie, le DOW JONES n’aura finalement pas montré de réels signes de faiblesse cet été. Porté par des publications qualitatives de sociétés, l’indice repart ainsi à l’assaut de ses records historiques. La dynamique reste clairement positive et seul un retour sous les 25000 points (moyenne mobile à 20 semaines) militerait pour l’amorce d’une consolidation en direction des 24230/23530 points.

NASDAQ 100

Les valeurs technologiques ont toujours la cote et l’indice NASDAQ100 se maintient à proximité de ses récents records historiques. En données hebdomadaires, la tendance demeure clairement haussière, soutenue par la moyenne mobile à 20 semaines. Seul un retour sous les 7000 points suggérerait l’amorce d’une consolidation plus marquée en direction des 6760 points.

NIKKEI 225

L’indice japonais est en phase de consolidation horizontale, évoluant depuis plusieurs semaines au sein du range 21778/22930 points. La dynamique de fond reste haussière, à l’image de la moyenne mobile à 50 semaines qui fait office de soutien. Il faudra désormais attendre la sortie des 21778/22930 points pour agir dans un sens comme dans l’autre. Une sortie par le haut de cette zone militerait pour un retour rapide vers les plus hauts du début d’année.

Article tiré du magazine Strike 194 / Septembre 2018

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement