Archives : Dossier

Innovation Commerzbank : les Stability sur actions

En 2008, Commerzbank devient le premier émetteur de produits de Bourse à proposer aux investisseurs français d’investir sur la stabilité des marchés financiers. Les Stability sur le CAC40 voient ainsi le jour, suivis en 2015 par ceux sur le DAX puis l’Eurostoxx et l’euro dollar en 2016. Aujourd’hui, Commerzbank continue d’innover et vous propose désormais ces produits sur une sélection d’actions françaises.

Il existe de nombreuses stratégies d’investissement pour profiter d’un scénario de marché directionnel (hausse ou baisse du marché) mais que faire lorsque les marchés font du sur-place ? C’est la question que se posent de nombreux investisseurs désireux de ne pas mettre entre parenthèses leurs placements dans ce contexte. Grâce aux Stability, il est possible de profiter de cette configuration de marché pour investir activement. En revanche, en cas d’une variation du cours du sous-jacent au-delà des barrières désactivantes, l’investisseur s’expose à une perte en capital totale. Ils ont pour objectif de mettre à profit une anticipation de relative stabilité d’un sous-jacent sur un horizon court à moyen terme. Les sous-jacents actions disponibles dans notre gamme pour le moment sont : Airbus, BNP Paribas, Crédit Agricole, Orange, Renault, Sanofi, Société Générale et Total. Cette liste étant amenée à s’enrichir, n’hésitez pas à régulièrement consulter la liste des produits sur notre site internet.

Les Stability font partie de la famille des produits à effet de levier car ils permettent d’amplifier les variations du sous-jacent à la hausse comme à la baisse, ce qui peut être favorable ou défavorable à l’investisseur. Chaque Stability possède une barrière haute et une barrière basse. Si le cours du sous-jacent ne touche aucune de ces deux barrières durant la vie du produit, l’investisseur sera remboursé d’un montant fixe de 10 euros par produit détenu à maturité. En revanche, si l’une des barrières est touchée, il perd l’intégralité de son investissement. Comme pour l’ensemble des produits de Bourse, il n’est pas obligatoire d’attendre la maturité du produit, les Stability peuvent être revendus à leur valeur de marché tous les jours de Bourse jusqu’à la veille de leur maturité.
De nombreuses barrières et maturités sont proposées sur chaque sous-jacent pour offrir la possibilité aux investisseurs de trouver un produit correspondant aux niveaux de rendement et de risque qu’ils souhaitent adopter. En effet, un Stability offrant des bornes proches du cours actuel du sous-jacent présentera un potentiel de rendement important mais aussi un risque de perte en capital plus fort qu’un Stability dont les bornes seront plus lointaines du cours actuel du sous-jacent.

Avant la maturité du produit, la valorisation du Stability dépendra de trois paramètres :
– La distance entre le cours du sous-jacent et les barrières du produit : Plus le cours du sous-jacent sera proche de la moyenne des barrières haute et basse, plus le produit aura une valeur élevée.
– Le temps restant jusqu’à la maturité du produit : Plus la maturité sera proche, plus le produit aura une valeur élevée.
– La volatilité : Plus la volatilité sera faible, plus le produit aura une valeur élevée car la probabilité de toucher l’une des deux bornes dans un contexte de faible volatilité est moindre.

Un investisseur pense que Total ne va pas évoluer de façon importante sur un horizon moyen terme et souhaite bénéficier de cette anticipation. Total vaut actuellement 46,62 euros. Il investit dans un Stability de maturité 3 mois, de remboursement maximum 10 euros, de barrière basse 40 euros et de barrière haute 52 euros. Le prix de ce produit est aujourd’hui de 8,32 euros.

SCÉNARIO DÉFAVORABLE 1 :
TOTAL A ATTEINT EN COURS DE VIE 40 EUROS

3 mois après que l’investisseur ait fait l’acquisition du produit, Total a atteint la barrière basse à 40 euros. Les anticipations de l’investisseur n’ont pas été réalisées, la barrière basse ayant été atteinte le produit ne donnera lieu à aucun remboursement. L’investisseur a donc perdu 100 % de son investissement sur ce produit (taux de rendement annuel de -100 %). A maturité Total vaut 36 euros, le détenteur de l’action en direct aurait donc perdu 22,8 % de son investissement sur cette période (taux de rendement annuel de -64,44 %).

SCÉNARIO DÉFAVORABLE 2 :
TOTAL A ATTEINT EN COURS DE VIE 52 EUROS

3 mois après l’achat du produit, Total a atteint la barrière haute du produit à 52 euros, le Stability est donc, comme dans le scénario N° 1, immédiatement désactivé sans valeur. L’investisseur a donc perdu 100 % de son investissement sur ce produit (taux de rendement annuel de -100 %). A maturité Total vaut 54 euros, le détenteur de l’action en direct aurait donc gagné 15,83 % de son investissement sur cette période (taux de rendement annuel de 80,01 %).

SCÉNARIO FAVORABLE :
TOTAL N’A ATTEINT AUCUNE DES 2 BARRIÈRES

Aucune des 2 barrières n’a été atteinte par le sous-jacent pendant la vie du produit. Le Stability sera donc remboursé à sa valeur maximale de 10 EUR. L’investisseur détenant ce produit réalise donc un gain de 18,7 % (taux de rendement annuel de 98,95 %). A maturité Total vaut 45 euros, le détenteur de l’action en direct aurait donc perdu 3,47 % de son investissement sur cette période (taux de rendement annuel de -13,19 %).

Les données chiffrées utilisées dans cet exemple n’ont qu’une valeur indicative et informative, l’objet étant de décrire le mécanisme du produit. Elles ne présagent pas des performances futures du sous-jacent. L’ensemble des données est présenté hors frais, fiscalité applicable et soumis au risque de défaut de l’émetteur.

Produits à effet de levier présentant des risques de perte en capital en cours de vie et à échéance. Ces produits s’adressent à des investisseurs avertis et ne devraient être achetés que par des investisseurs disposant de connaissances spécifiques. L’effet de levier amplifie les variations du sous-jacent à la hausse comme à la baisse, ce qui peut être favorable ou défavorable à l’investisseur. Commerzbank recommande à l’investisseur de consulter la rubrique facteurs de risque du prospectus de base des Warrants daté du 8 mai 2017. Ces risques sont notamment le risque de défaut de l’émetteur, le risque de marché. Commerzbank attire l’attention des acheteurs potentiels sur le fait que, de par leur nature, les produits sont susceptibles de connaître des variations de valeur considérables, pouvant aboutir dans certain cas à la perte de la totalité de l’investissement initial. Les prospectus d’émission de ces produits ont été visé par la BAFIN ayant notifié un certificat d’approbation à l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Le prospectus complet, le résumé en français du prospectus et les conditions définitives sont disponibles sur le sitewww.bourse.commerzbank.com.

Article tiré du magazine Strike 191 / Mai 2018

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement