Archives : Actions

Les actions

AIRBUS

Un parcours boursier sans turbulence

Numéro un de l’industrie aéronautique en Europe, Airbus demeure l’une des sociétés de la cote française les plus appréciées des investisseurs, en atteste sa progression boursière depuis le début de l’année, en hausse de près de 14 %. Ce bon début d’année, qui s’inscrit dans la continuité naturelle du parcours boursier d’Airbus, ne doit néanmoins rien au hasard.Le groupe aéronautique a en effet publié de solides résultats annuels, auxquels viennent se greffer de séduisantes perspectives pour l’exercice en cours. Plus concrètement, Airbus a fait état d’une robuste performance opérationnelle avec un EBIT ajusté en hausse de 8 % à 4,25 milliards d’euros contre 3,7 milliards d’anticipé par le consensus des analystes. L’avionneur prévoit même une progression d’environ 20 % de son résultat opérationnel pour l’année en cours, de quoi pleinement séduire les investisseurs, qui ont par ailleurs éclipsé l’importante provision de 1,3 milliard d’euros en lien avec les multiples déconvenues de l’A400M.Au-delà de la prouesse opérationnelle, le marché a également salué la capacité du groupe à générer des flux de trésorerie. La génération de cash-flow s’est sensiblement améliorée à 2,95 milliards d’euros (contre 1,4 milliard en 2016). En termes de visibilité, force est de reconnaître que le carnet de commandes d’Airbus demeure bien rempli. Les prises de commandes ont progressé de 17 % en 2017, à 997 milliards d’euros.Dans ce cadre, les différents bureaux analystes gardent un avis favorable au dossier, avec un objectif de cours moyen à 106 €, soit une espérance de gain de près de 12 % par rapport au cours actuel. Il conviendra cependant de suivre attentivement la prochaine publication du groupe franco-allemand, qui dévoilera son T1 le 27 avril prochain.Techniquement, en données hebdomadaires, la dynamique apparaît clairement haussière comme l’atteste la forte pentification des moyennes mobiles hebdomadaires, qui soutiennent jusqu’à présent les prix. Un mouvement de respiration légitime mène actuellement les cours au contact de la moyenne mobile à 20 semaines, où il paraît opportun d’ouvrir des positions longues. On visera dans un premier temps la barre symbolique des 100 €, dont la cassure libérerait un nouveau potentiel de hausse, avec en ligne de mire, l’objectif des 106 €.

Jordan Dufee. Analyse réalisée le 20/04/2018.
© 2018 Zonebourse.com

SOITEC

Profite d’un cycle porteur

Leader mondial de la production de silicium sur isolant (SOI), Soitec s’impose comme un acteur incontournable du marché des matériaux semi-conducteurs. Dans un langage moins barbare, la société française conçoit des matériaux sur lesquels sont gravés des transistors, composants de base des circuits électroniques.Pour avoir un ordre d’idée, des milliards de transistors sont gravés sur chaque plaque de silicium, le but étant de les rendre plus performants et moins gourmands en énergie. Par conséquent, chaque puce découpée sur ces plaques bénéficie de performances notables, l’enjeu de la société étant concrètement de délivrer les puces les plus compétitives en termes de rapport performances/consommation d’énergie, mais aussi de poursuivre leur miniaturisation.Sans entrer dans les détails, les marchés demandeurs de puces sont nombreux et importants de par leur taille et leur profondeur : smartphones, ordinateurs, objets connectés et automobiles pour ne citer que les principaux. Entendons-nous, le groupe profite pleinement de la banalisation des puces dans les objets du quotidien et cette dynamique n’est pas prête de se briser.Soitec a récemment dévoilé ses résultats annuels, qui s’inscrivent en nette progression par rapport à l’exercice précédent. Force est de reconnaître que les résultats ont de quoi surprendre. Avec une hausse de près de 31 % du chiffre d’affaires annuel (à taux de change constants) à 311 millions d’euros, la société a nettement battu ses objectifs de croissance, initialement fixée à 25 %. Le groupe en a profité pour relever ses objectifs en termes de marge d’Ebitda qui devrait être « bien supérieure à 25 % ». Il convient par ailleurs de relever les efforts concédés par la société pour accompagner et pérenniser cette croissance à travers un plan de recrutement ambitieux. Soitec a effectivement annoncé sa volonté de renforcer son site français de deux cents personnes, auquel s’ajoute une autre centaine d’embauches pour ses filiales à Singapour.Graphiquement, en unités de temps hebdomadaires, la dernière impulsion acheteuse a permis aux cours de franchir une résistance importante à 70 €, qui a plusieurs fois brisé les tentatives haussières. Au-delà de cette ligne, la pression acheteuse peut perdurer avec en guise d’objectif, les niveaux datant de 2012 à 85 €.

Jordan Dufee. Analyse réalisée le 20/04/2018.
© 2018 Zonebourse.com

Article tiré du magazine Strike 191 / Mai 2018

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement