Actions

Les actions 194

Repsol 

Des atouts défensifs

L’un des principaux groupes pétroliers et gaziers espagnols possède une situation fondamentale qualitative. L’action présente, en effet, un niveau de valorisation attrayant avec un PER de 9.2 fois les estimés de 2019. Ces multiples, sous les standards, offrent une réelle opportunité pour investir, d’autant plus que la société rémunère généreusement ses actionnaires. Il est courant de trouver le titre parmi les meilleurs rendements de la côte européenne, avec un taux proche de 6% sur les cours actuels.

Fin juillet, le groupe ibérique a annoncé une nette hausse de ses profits au deuxième trimestre, tirés par la bonne tenue du marché de l’énergie. En parallèle, le groupe a réduit son endettement net de 64 % grâce à la cession de sa participation dans le géant gazier espagnol Naturgy. Le consensus des analystes qui suivent le dossier attribue un objectif moyen de 18.6 EUR, ce qui laisse un certain potentiel d’appréciation.

Techniquement, en données hebdomadaires, le titre a trouvé un blocage temporaire sur la zone des 17.20 EUR. Les multiples tentatives de franchissement se sont avérées infructueuses. Logiquement les cours reviennent au contact de la moyenne mobile à 20 semaines voire par extension la référence à 50 semaines. Cette dernière converge avec la ligne de soutien moyen terme des 15.80 EUR. Il conviendra par conséquent de se placer vers 16 EUR, pour initier une position acheteuse, afin de viser une relance en direction des 17.20 EUR. Un stop de protection sous les 15.50 EUR encadrera la stratégie, en cas de défaillance plus prononcée de la configuration graphique.

Patrick Rejaunier. Analyse réalisée le 22/08/2018.
© 2018 Zonebourse.com

Mersen 

Un nouveau souffle

Groupe industriel à renommée mondiale, Mersen apporte des solutions innovantes à ses clients sur deux marchés distincts, celui des spécialités électriques (fusibles industriels, composants passifs pour l’électronique de puissance) et les matériaux avancés (équipements en graphite). Derrière ces termes évasifs pour les néophytes se cache une demande bien concrète dans de nombreux secteurs : métallurgie, chimie, énergies renouvelables, électronique ou encore transports.

Coté en bourse depuis 1992, le groupe français trouve un nouveau souffle à partir de 2016, année de restructuration de la société qui établit un recentrage de ses activités sur ses segments de marchés finaux les plus dynamiques, comme les énergies renouvelables, portées par l’essor du solaire.  Ce changement de cap est une grande réussite, preuve en est, Mersen entretient désormais une dynamique de croissance rentable et s’offre le luxe de gagner chaque année en profitabilité.

L’exercice 2018 s’inscrit dans cette tendance. Mersen demeure en effet en pole position pour tirer profit des opportunités de marchés : celles liées à la forte croissance des énergies renouvelables (notamment grâce à la modernisation du stockage d’énergie par batterie) ou encore celles découlant de l’électrification de l’industrie automobile et des transports en général. Par ailleurs, le groupe entend bien doper ses résultats en intensifiant sa présence en Asie. C’est notamment dans cette région que Mersen affiche sa plus forte croissance organique, de l’ordre de 20% sur le premier semestre 2018.

Dans ce cadre, le groupe français révise à la hausse ses guidances pour cette année, en tablant sur une croissance organique comprise entre 7% et 9% (versus une fourchette de 3% à 6% précédemment) pour une marge opérationnelle allant de 10,1% à 10,4%. Les différents bureaux analystes maintiennent ainsi un avis favorable au dossier, avec un objectif de cours moyen à 45,8€, soit une espérance de gain de près de 35% par rapport au cours actuel.

Graphiquement, en unités de temps hebdomadaires, la séquence d’appréciation de 2017 a laissé place à une phase de latéralisation des cours, comme en atteste l’aplatissement des moyennes mobiles à 20 et 50 semaines. Il faudra ainsi attendre un débordement de la ligne des 35,2€ pour renouer avec une dynamique haussière. On pourra viser la résistance à 40€ dans un premier temps, puis les 44€ par extension. Un stop de protection pourra être placé sous 32€ pour se prémunir d’un changement de tendance.

Jordan Dufee. Analyse réalisée le 22/08/2018.
© 2018 Zonebourse.com

AVERTISSEMENT : la rubrique « Analyse Zone Bourse » comprend la diffusion sans aucune modification des articles rédactionnels (analyses techniques, analyses fondamentales, notes de recherche), des analyses graphiques et des recommandations d’investissement à caractère général (ci-après designées collectivement “les informations“) produites par la société Surperformance SAS, éditrice du site Internet Zonebourse.com. Les informations de cette rubrique représentent une communication à caractère promotionnel et n’ont notamment pas été élaborées conformément à toutes les dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières. La Commerzbank et ses employés ne sont pas soumis à l’interdiction d’effectuer des transactions sur les instruments financiers présentés dans cette rubrique avant la diffusion du magazine Strike.

Article tiré du magazine Strike 194 / Septembre 2018

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement