Actions

Les Actions

M6 métropole télévision

La cession des « Girondins » saluée par le marché

M6 Métropole Télévision figure parmi les principaux groupes audiovisuels français. La société dispose de nombreuses sources de profit, émanant de l’exploitation de chaînes TV et de stations radios dont elle tire des revenus publicitaires, de la production d’émissions mais aussi d’activités plus variées, telles que l’édition de sites Internet ou encore la détention du club de football des Girondins de Bordeaux (GdB). A ce titre, le groupe de média est sur le point de céder le club Girondin pour un montant de 100 millions d’euros, ce que salue le marché puisque le club, foyer de pertes (celles-ci s’élèvent à 17,6 millions d’euros sur le premier semestre), pèse sur les comptes. L’opération devrait donc permettre au groupe de bonifier sa situation financière pour pouvoir se concentrer sur son coeur de métier, la production audiovisuelle et la diffusion TV, l’objectif étant de surperformer le marché publicitaire. Par ailleurs, relevons qu’une meilleure situation financière ne peut que conforter la distribution de valeurs aux actionnaires, le groupe détachant déjà un coupon significatif de l’ordre de 5,6%. D’un point de vue technique, en unités de temps hebdomadaires, la pression vendeuse en vigueur depuis le début de l’année s’est effritée au contact des 17€. La séquence de baisse a ainsi laissé place à une phase de latéralisation horizontale entre 17€ et 19€. On pourra donc ouvrir des positions à l’achat au-delà de cette résistance, pour profiter d’un retournement de tendance en direction des niveaux de début d’année à 21€, puis des plus hauts annuels à 24€.

Jordan Dufee. Analyse réalisée le 23/10/2018.
© 2018 Zonebourse.com

Biomérieux

Une croissance organique robuste

Acteur mondial du diagnostic in vitro, bioMérieux conçoit, développe et commercialise des solutions de diagnostic permettant de déterminer l’origine d’une maladie ou d’une contamination. Les ventes du groupe s’articulent autour de deux spécialités. Si le  applications cliniques constituent la majorité du chiffre d’affaires (à hauteur de 80%), les applications industrielles représentent aussi une demande importante, les exigences règlementaires des secteurs agroalimentaires et pharmaceutiques étant de plus en plus strictes. Sur les neuf premiers mois de l’exercice 2018, bioMérieux a publié un chiffre d’affaires de 1,748 milliard d’euros, contre 1,674 milliard l’an dernier, dévoilant une croissance robuste de 9,8%. Par ailleurs, cette croissance des ventes s’étend de manière uniforme sur les zones géographiques où est présent bioMérieux, confortant la Direction dans sa décision de relever ses guidances annuelles. Ainsi, le spécialiste du diagnostic in vitro vise désormais une croissance organique, pour 2019, d’environ 9,5% et un résultat opérationnel courant contributif compris entre 340 et 350 millions d’euros à taux de change courant (versus une fourchette de 325 à 345 millions d’euros). Graphiquement, en données hebdomadaires, les prix évoluent depuis deux ans au sein d’un large trading range borné entre 60 et 80 euros. On pourra profiter de la proximité de la borne basse pour ouvrir des positions longues en direction des 71€ dans un premier temps, puis des 80€ par extension. On placera un stop de protection sous 60€ pour se prémunir d’une sortie baissière de cette zone de congestion.

Jordan Dufee. Analyse réalisée le 23/10/2018.
© 2018 Zonebourse.com

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement