Archives : Actions

Les actions

FNAC-DARTY

Porté par des synergies

La fusion Fnac-Darty, feuilleton de l’été 2016, aura tenu ses promesses. La Direction se félicite d’une intégration réussie, à l’image des synergies réalisées sur 2018, de 131 millions d’euros, avec un an d’avance sur les engagements initiaux. C’est dans ce cadre que le distributeur français présente ses résultats annuels, salués par les investisseurs qui valorisent la stabilisation du chiffre d’affaires dans un marché délicat, une forte progression du résultat opérationnel (+10 % à 296 millions) et le retour d’une trésorerie nette positive, deux ans seulement après l’acquisition de Darty.
Le groupe voit ainsi son cours de Bourse s’apprécier de près de 24 % depuis le début de l’année à 72 €, un niveau qui reste toutefois très loin des plus hauts de 2018, lorsque les cours évoluaient au-delà des 100 €.
Toujours sur les fondamentaux, la stratégie de croissance externe de Fnac-Darty se poursuit vigoureusement. Dernière acquisition en date, celle de Nature & Découvertes, leader de la vente de produits naturels et de bien-être, qui devrait permettre au groupe d’améliorer sa marge opérationnelle en réalisant de nouvelles synergies.
Sur cette base, les neuf bureaux d’analystes couvrant le titre sont positifs. L’objectif de cours moyen ressort à 90,80 €, soit un potentiel d’appréciation de l’ordre de 27 %.
Graphiquement, en données hebdomadaires, le rebond technique du début d’année s’est transformé en véritable retournement de tendance. Les cours arrivent néanmoins au contact d’une oblique baissière, qui bloque les assauts acheteurs depuis 2018. On attendra ainsi un débordement de cette oblique pour ouvrir des positions longues et viser 90 €.
Jordan Dufee. Analyse réalisée le 21/05/2019. © 2019 Zonebourse.com

SEB

Une croissance organique résiliente

Numéro un mondial du petit équipement domestique, Groupe SEB intervient sur les marchés des articles culinaires et du petit électroménager. Sur le front des fondamentaux, de nouveaux records ont été réalisés sur 2018, une performance notable alors que le groupe admet évoluer dans « un environnement général plus compliqué qu’anticipé ».
Le chiffre d’affaires de SEB a ainsi progressé de 7,8 % en organique, à 6,81 milliards d’euros, tandis que le bénéfice net du groupe a franchi pour la première fois le seuil des 400 millions d’euros, en progression de 11,8 %. Seul bémol, le résultat opérationnel a progressé de 2,5 %, en deçà de l’objectif fixé à 3 %.
La robustesse du modèle économique se confirme sur le premier trimestre 2019, le groupe français démontrant une nouvelle fois sa capacité à délivrer de la croissance organique. Celle-ci s’établit à 8,5 % sur les trois premiers mois de l’année.
Fort de cette performance, les cours du groupe ont nettement progressé cette année, pour rattraper la débâcle de 2018, tout comme le consensus analyste, révisé régulièrement à la hausse pour s’établir en moyenne à 169 €.
Techniquement, en unités de temps hebdomadaires, après une hausse de plus de 30 %, les cours testent une résistance clé à 163 €. L’heure est donc à la consolidation horizontale, le temps pour les acheteurs de reprendre leur souffle. On pourra ainsi ouvrir des positions acheteuses au-delà de ce niveau afin de bénéficier d’une reprise du courant acheteur, en direction de 170 € puis 175 € par extension.
Jordan Dufee. Analyse réalisée le 21/05/2019. © 2019 Zonebourse.com 

Article tiré du magazine Strike 203 / juin 2019

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement