Archives : Actions

Les actions

Carrefour
Transformation vers plus de rentabilité

 

Leader européen et numéro deux mondial de la grande distribution, on ne peut nier que le parcours boursier de Carrefour est loin d’être brillant. Evoluant sur l’un des marchés les plus concurrentiels en Europe, les cours de bourse du distributeur français se sont effondrés de 50% en 10 ans, la faute à l’effritement de sa rentabilité et de la capacité du groupe à générer des flux de trésorerie.
Toutefois, force est de constater que Carrefour est en meilleure santé aujourd’hui qu’en 2017, avec l’arrivée aux commandes d’Alexandre Bompart. Ce dernier a insufflé une nouvelle voie pour Carrefour, fondée sur un vaste plan de transformation que l’on pourrait associer à une restructuration aux forceps. Les objectifs sont clairs, réaliser de sensibles économies via des suppressions d’effectifs et des cessions d’unités déficitaires afin de gagner en compétitivité et concurrencer les spécialistes de l’e-commerce.
A ce titre, ces mesures de redressement commencent à porter leurs fruits, des avancées non valorisées dans les prix actuels. En effet, les économies ont atteint 470 millions d’euros au premier semestre pour totaliser à ce jour 1,4 milliard d’euros et Carrefour estime être en bonne voie pour atteindre les 2,8 milliards prévus d’ici à 2020. Par ailleurs, le résultat opérationnel de Carrefour, surveillé à la loupe par le marché, signe sa première progression depuis trois ans.
Sur cette base, les nombreux bureaux d’analystes couvrant Carrefour maintiennent un objectif de cours stable, fixé autour de 19€. Le potentiel d’appréciation ressort ainsi à près de 25%.
D’un point de vue graphique, en unités de temps hebdomadaires, les cours de Carrefour demeurent cadrés au sein d’un large trading range borné entre 14.6€ et 18.1€. On profitera d’un test de la zone basse de cette zone d’oscillation afin de prendre des positions longues pour viser 16.2€ puis 18.1€.
Jordan Dufee. Analyse réalisée le 23/08/2019. © 2019 Zonebourse.com

Plastic Omnium
Leader de son segment

 

Numéro un de la transformation de matières plastiques à destination du marché automobile, la Compagnie Plastic Omnium surperforme le marché des équipementiers malgré une conjoncture difficile, caractérisée par la faiblesse de la production automobile mondiale.
De ce fait, le recul du marché automobile mondial sur le premier semestre a pesé sur la marge opérationnelle de l’équipementier (en baisse de 13% sur les 6 premiers mois de l’année). Malgré tout, le groupe français fait preuve de résilience compte tenu de la poussée du chiffre d’affaires consolidé de 33.8%. La Direction ne prévoit pas une reprise du marché automobile d’ici les deux prochaines années et renforce ainsi son plan de réduction des coûts. Dans ce cadre, des cessions sont envisagées afin de renforcer la structure financière du groupe et consolider sa position de leadership du segment des véhicules nouvelle génération.
En termes de perspectives, si le groupe se montre plus prudent sur son objectif de résultat opérationnel (qui devrait s’établir en légère baisse en comparaison des 610 millions d’euros réalisés en 2018), ses autres objectifs sont bel et bien maintenus, à savoir, une surperformance de ses activités par rapport à la production mondiale et la génération d’un cash-flow annuel d’environ 200 millions d’euros.
Graphiquement, les cours reviennent se poser sur un support hebdomadaire majeur qui correspond au plus bas annuel de l’année 2018. Cette zone située à 19€ est propice à la mobilisation des acheteurs, qui pourront ouvrir des positions longues afin de viser la moyenne mobile à 20 semaines dans un premier temps, puis la zone des 25€ par extension.
Jordan Dufee. Analyse réalisée le 23/08/2019. © 2019 Zonebourse.com

AVERTISSEMENT : la rubrique « Analyse Zone Bourse » comprend la diffusion sans aucune modification des articles rédactionnels (analyses techniques, analyses fondamentales, notes de recherche), des analyses graphiques et des recommandations d’investissement à caractère général (ci-après designées collectivement “les informations“) produites par la société Surperformance SAS, éditrice du site Internet Zonebourse.com. Les informations de cette rubrique représentent une communication à caractère promotionnel et n’ont notamment pas été élaborées conformément à toutes les dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières. La Commerzbank et ses employés ne sont pas soumis à l’interdiction d’effectuer des transactions sur les instruments financiers présentés dans cette rubrique avant la diffusion du magazine Strike.

Article tiré du magazine Strike 205 / septembre 2019

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement