Dossier

Les opérations sur titres

Découvrez dans ce dossier les facteurs intervenant au cours de la vie d’un titre financier et pouvant influencer son prix. Il en existe de nombreux dont les plus connus sont le paiement de dividendes, l’augmentation de capital ou encore les offres publiques. Nous distinguons d’une part ce que l’on appelle les opérations sur titres « simples » et d’autre part les opérations plus complexes.

Qu’est-ce qu’une opération sur titres (OST) ?

Une opération sur titre désigne un évènement intervenant dans la vie d’un titre financier et affectant son cours. Il convient de distinguer si elle concerne, tout simplement, la vie d’un titre (le fait par exemple de verser un dividende), ou la vie de la société (le fait par exemple qu’une augmentation de capital ait lieu).

Les OST simples

Les opérations sur titres dites « simples » concernent la vie des titres cotés. Rappelons que le principal but recherché par un actionnaire est de percevoir des dividendes, ce qui correspond à la redistribution des bénéfices nets de la société aux investisseurs, en fonction du nombre de titres qu’ils détiennent. Le versement de ce dernier est donc considéré comme une opération sur titre « simple ». Pour une obligation, le principe est le même sauf que l’investisseur s’attend à percevoir un coupon (intérêt attendu en contrepartie du capital prêté). Une dernière opération est considérée comme étant « simple », il s’agit du split (ou à l’inverse « reverse split »), qui correspond à une division du nominal (ou regroupement d’actions) dans le but d’élargir la base de l’actionnariat (ou au contraire à réduire le nombre de titres en circulation).

L’augmentation de capital

Une augmentation de capital est une opération sur titre dite « complexe » car elle ne concerne pas la vie d’un titre financier mais plus largement, la vie de la société cotée. Il s’agit pour une entreprise d’augmenter ses fonds en créant de nouvelles actions qu’elle va vendre aux investisseurs. Les investisseurs peuvent être anciens ou nouveaux, sachant que généralement les anciens bénéficient de ce que l’on appelle un droit de souscription, c’est-à-dire le droit de racheter les nouvelles actions en priorité des autres investisseurs. L’augmentation de capital peut se faire sous forme de numéraire ou sous forme d’actions gratuites, en incorporant les bénéfices mis en réserves.

Les offres publiques d’acquisition

Un second exemple d’opération sur titres dite « complexe » est l’offre publique d’acquisition, puisqu’elle concerne la vie de la société cotée. Tout d’abord, une offre publique d’acquisition est une opération qui consiste à faire connaître au public l’acquisition, par une personne physique ou morale, des titres d’une société cotée afin d’en prendre le contrôle, ou de compléter sa participation au sein de cette société déjà contrôlée. Ce type d’opération vient donc directement impacter la structure de la société et son cours de bourse.

Les offres publiques de retrait

Une offre publique de retrait est une procédure consistant pour un actionnaire majoritaire (détenant au moins 95% du capital ou des droits de vote) de racheter les actions d’une société (la part restant aux actionnaires minoritaires) afin de retirer les titres de la cotation sur un marché.

Focus produits de Bourse et opérations sur titres

Détachement de dividendes

Dans le cas d’un détachement de dividende ordinaire: Les prix des Warrants, Turbos à maturité, Cappés, Floorés, Bonus Cappés, Discounts et Reverse Convertibles prennent en compte le détachement de ce type de dividendes dès l’émission du produit. Il n’y aura donc aucun impact sur le prix du produit au moment du détachement de dividendes. Concernant les Turbos Illimités, les Turbos BEST et les Turbos Smart, un ajustement de la barrière désactivante et du prix d’exercice sera effectué afin que le détachement de dividendes n’ait aucun impact sur le prix des produits.

Dans le cas d’un détachement extraordinaire : Le prix d’exercice et la parité des Warrants, Turbos à maturité, Cappés et Floorés seront ré-ajustés afin qu’il n’y ait pas d’impact sur le prix des produits. La barrière désactivante et le prix d’exercice pour les Turbos Illimités, les Turbos BEST et les Turbos Smart seront eux aussi ajustés. Pour les Bonus Cappés, l’ajustement se fera sur la parité, la barrière et le montant Bonus. Pour les Discounts il y aura un ajustement sur la parité et le Cap. Enfin, pour les Reverse, la barrière, la parité et le strike seront ajustés. Les Leverage et Short ne sont impactés par aucun type de détachement de dividendes, le cours des produits étant calculé sur la performance du titre et non sur la valeur de celui-ci.

Autres OST

Les autres opérations sur titres n’ont aucun impact sur le cours des produits de Bourse non plus. La parité et le prix d’exercice des produits de Bourse sont ajustés en fonction des termes de l’opération considérée, de façon à ce que son incidence soit nulle. Dans le cas d’un « split » de l’action, le prix d’exercice et la parité seront divisés du même montant. Dans le cas d’une distribution d’actions gratuites ou de certificats de valeur garantie, la parité et le prix d’exercice des produits de Bourse subiront un ajustement plus complexe car identique à celui effectué sur les options du marché
de référence du support. Par contre, les spéculations sur les opérations elles-mêmes provoquent nécessairement des fluctuations sur le cours des titres concernés, qui se répercutent cette fois sur le cours des produits de Bourse correspondants.

Article tiré du magazine Strike 195 / Octobre 2018

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement