Archives : A la loupe

L’impact des dividendes sur les Turbos

Dans les 12 mois à venir, les entreprises composant le CAC 40 détacheront plus de 180 points de dividendes. La moitié de ces coupons seront payés au mois de mai et auront un impact différent sur les Turbos selon qu’ils aient une maturité ou non.

Pour les Turbos Illimités, Illimités BEST et Smart, les barrières et prix d’exercices seront ajustés du montant du dividende le jour du détachement. Ainsi, lorsque Sanofi détachera 3,1€ de dividende le 8 mai prochain, l’action baissera mécaniquement du montant du dividende détaché. L’effet sur le CAC 40 calculé en fonction de la pondération de Sanofi dans l’indice sera alors proche de 15,5 points. Par conséquent, afin d’éviter que les calls perdent de la valeur et que les puts s’apprécient par ce simple effet mécanique, barrière et prix d’exercices seront abaissés de ce nombre de points.

Pour les Turbos à maturité, la prise en compte des dividendes est faite différemment. La barrière de ces produits n’est pas impactée par un dividende ordinaire, le jour du détachement d’un dividende par Sanofi, la barrière des Turbos à maturité sur le CAC 40 restera donc constante. Ce détachement n’entraîne toutefois aucun impact sur le prix du produit, les dividendes étant en effet anticipés. Ainsi, les Turbos sur le CAC40 échéance 21 juin prennent en compte le fait que d’ici à leur maturité l’indice aura détaché 154 points de dividendes. A barrière identique, un Turbo Call échéance juin sera donc moins cher que son équivalent d’échéance proche, et inversement, un Turbo Put sera lui plus cher que son équivalent plus court. Leurs sensibilités aux variations de l’indice seront aussi différentes, alors qu’un Turbo possède en général un Delta proche de 1 (1 point de variation d’indice entraîne 0,01€ de variation du produit), les Turbos couvrant une période de détachement de dividende auront un delta inférieur à 1 pour les calls et supérieur à 1 pour les puts. Ces différences de Delta compensant ainsi la différence de prix. Le Delta et l’écart de prix de ces produits se normalisera au fur et à mesure des détachements de dividendes.

Article tiré du magazine Strike 199 / février 2019

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement