Archives : Pétrole et Euro/Dollar

Pétrole et Euro/Dollar

 

LE BRENT

Equilibre des forces

BRENT_FR 177Après la décision historique de l’OPEP, fin novembre, de réduire la production pour soutenir les cours du pétrole, la problématique se pose dorénavant. La reprise va-t-elle perdurer voire s’intensifier dans les semaines à venir ?

Une chose parait certaine, la progression des prix devrait rester modeste car les cours actuels vont inciter les Etats-Unis à produire davantage. En contrepartie, la politique du nouveau président américain pour une ré-industrialisation de l’économie outre-Atlantique va être très consommatrice d’énergie. De plus, au niveau mondial, la croissance économique pour 2017 devrait se maintenir sur le rythme de 2016, à savoir un dépassement des 3%. Cet équilibre des forces pourrait, par conséquent, stabiliser les prix pour quelques temps.

En données hebdomadaires, les cours ont résisté aux sirènes des vendeurs à plusieurs reprises courant 2016 sur la zone des 45 USD, pour renouer avec un rebond dynamique en direction des 55/57 USD. Au contact de cette plage de prix, la volatilité s’est considérablement réduite. Un franchissement des 57 USD générerait une accélération en direction des 60/62 USD mais l’offre devrait se raffermir sur ces niveaux pour créer une forte résistance sur les cours.

Patrick Rejaunier Analyse réalisée le 23 janvier 2017
© 2017 Zonebourse.com

L’EURO/DOLLAR

Euro / US Dollar : L’investiture de Donald Trump, source de nombreuses incertitudes

EURUSD_FR 177Le billet vert marque une pause dans son ascension initiée suite à l’élection présidentielle américaine alors que les marchés ne craignent que l’euphorie suscitée par les promesses de Donald Trump ne laisse place à de larges déceptions.

Le compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve Fédérale mentionnait des « incertitudes considérables » quant à la politique du nouveau pensionnaire de la Maison-Blanche, officiellement investi le 20 Janvier. Force est de constater qu’il est difficile d’entrer en contradiction avec les minutes de la FED tant le milliardaire américain tarde à détailler davantage ses intentions.

En attendant, Donald Trump s’est toutefois publiquement inquiété de la vigueur du Dollar, laquelle pénalise la compétitivité des entreprises de la première puissance mondiale tandis que Janet Yellen a profité d’une intervention à San Francisco pour réitérer les intentions de la banque centrale de « relever plusieurs fois par an » jusqu’en 2019 le taux directeur, un facteur de soutien pour la devise américaine. Des visions divergentes qui devraient alimenter l’inimitié palpable entre les deux responsables.

En Europe, malgré une inflation qui rebondit au plus haut depuis plus de trois ans, à +1.1% sur un an au mois de décembre, la BCE s’est montrée particulièrement accommodante à l’occasion de sa dernière réunion, Mario Draghi affirmant que la BCE n’était « pas encore » prête à envisager d’abandonner ses taux bas et ses rachats d’actifs.

Graphiquement, en données hebdomadaires, l’Euro a réintégré le trading range dans lequel il évolue de façon quasi-permanente depuis début 2015. La monnaie unique avait brièvement tenté de s’en échapper par le bas au cours des dernières semaines, à l’occasion de plusieurs faux départs successifs, mais désormais qu’elle n’offre plus aucune direction claire sur le long terme, nous préférons rester provisoirement à l’écart de la parité sur cette unité de temps.

Mathieu BURBAU Analyse réalisée le 23 janvier 2017
© 2017 Zonebourse.com

AVERTISSEMENT : la rubrique « Analyse Zone Bourse » comprend la diffusion sans aucune modification des articles rédactionnels (analyses techniques, analyses fondamentales, notes de recherche), des analyses graphiques et des recommandations d’investissement à caractère général (ci-après designées collectivement « les informations ») produites par la société Surperformance SAS, éditrice du site Internet Zonebourse.com. Les informations de cette rubrique représentent une communication à caractère promotionnel et n’ont notamment pas été élaborées conformément à toutes les dispositions réglementaires visant à promouvoir l’indépendance des analyses financières. La Commerzbank et ses employés ne sont pas soumis à l’interdiction d’effectuer des transactions sur les instruments financiers présentés dans cette rubrique avant la diffusion du magazine Strike.

Article tiré du magazine Strike 177 / Février 2017

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement