Archives : Questions

Relation entre le pas de cotation et le delta d’un Warrant ? / Revendre mes produits de Bourse

Envoyez-les nous par email ou par courrier :

Existe-t-il une relation entre le pas de cotation et le delta d’un Warrant ?

Alors que le delta mesure la variation du cours du Warrant en euros pour une variation d’un euro du prix du sous-jacent, le pas de cotation mesure la variation de l’action sous-jacente nécessaire pour que le prix du Warrant varie de 0,01 €.

Ces deux paramètres sont directement liés dans la mesure où le pas de cotation se calcule de la façon suivante : 0,01/(delta/parité). Ainsi, le pas de cotation d’un Warrant qui aurait un delta de 40% et une parité de 5 serait égal à : 0,01/(0,4/5) = 0,125 €. Le pas de cotation augmente donc mécaniquement lorsque le delta baisse, et inversement.

Concrètement, il est en général recommandé d’éviter les Warrants trop en dehors de la monnaie, c’est-à-dire des Warrants dont le delta est inférieur à 30%. En effet, de très importants mouvements du sous–jacent sont nécessaires pour que leur cours évolue d’un centime. A l’inverse, les Warrants trop dans la monnaie, dont le delta est supérieur à 60%, auront un pas de cotation faible mais peu d’élasticité. Choisir un Warrant dont le delta est compris entre 30 et 60% permet d’avoir un produit à la fois réactif en terme de pas de cotation et adapté en termes d’effet de levier.

 

Puis-je revendre mes produits de Bourse à tout moment ?

 Commerzbank est teneur du marché et assure la liquidité sur tous ses produits de Bourse en étant présent à l’achat et à la vente, sauf lorsque la taille d’émission du produit est épuisée (produit en situation de bid-only) ou lorsque la liquidité du sous-jacent est insuffisante pour permettre la cotation du produit. Commerzbank assure la contrepartie nécessaire pour une transaction et vous pouvez donc acheter ou revendre vos produits de Bourse à tout moment pendant les heures de Bourse habituelles sur Euronext (8h00-18h30) et jusqu’à 22h par le biais de Boursorama et Bourse Direct (sous réserve d’une liquidité suffisante sur le sous-jacent). Ainsi vous n’avez pas à attendre qu’un autre investisseur serve de contrepartie en voulant acheter les pièces que vous vendez.

Article tiré du magazine Strike 193 / Juillet-Août 2018

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement