Édito

Zone euro : la BCE devrait commencer à s’inquiéter pour l’économie…

Les indices de directeurs d’achats ont de nouveau chuté plus fortement que prévu en mai. L’indice pour le secteur manufacturier a diminué de 0,7 point à 55,5 points, tandis que l’indice du secteur des services a chuté de 54,7 à 53,9 points. Cela semble confirmer les prévisions de notre bureau d’analyse selon lesquelles la forte appréciation de l’euro viendrait grever durablement la croissance économique. La BCE ne pourra pas l’ignorer encore très longtemps…

N’oublions pas que la baisse de l’indice des directeurs d’achats pour le secteur manufacturier est la cinquième consécutive, que c’est son plus bas niveau depuis février 2017 et que du côté des services, on se situe maintenant plus de 4 points sous les sommets de janvier 2018 ! Difficile de réaffirmer maintenant que le ralentissement de la croissance économique au premier trimestre était une absurdité incohérente ou une bizarrerie passagère et que la croissance reprendrait bien vite sa marche en avant… La forte hausse de l’euro (+9% depuis avril 2017 par rapport aux monnaies de ses 38 principaux partenaires commerciaux) a incité nos spécialistes a considérablement abaissé leurs prévisions de croissance pour 2018 à 2,1%.

D’après nos analystes, la BCE ignorait jusqu’à maintenant la dégradation des statistiques économiques. Selon ses propres termes, elle n’avait pas été surprise par la croissance plus faible de l’économie de la zone euro au premier trimestre et supposait ainsi que l’économie afficherait une forte croissance dans le courant de l’année. Mais les données publiées à la fin du mois de mai pourraient la faire changer d’avis. L’équipe de recherche économique de Commerzbank pensent qu’aucune décision ne sera prise sur le programme d’achat d’obligations avant le mois de septembre 2018, lors de sa prochaine réunion du Conseil des gouverneurs. La BCE arrêtera sans doute son programme de rachat en décembre 2018, mais en ce qui concerne la première hausse des taux d’intérêt, cela pourrait prendre plus de temps, pas avant septembre 2019 au plus tôt.

Thibaud Renoult

Article tiré du magazine Strike 192 / Juin 2018

Abonnement Strike Magazine
Strike Magazine

Pour recevoir chaque mois Strike, le magazine des produits de Bourse Commerzbank

Abonnez-vous gratuitement