l’euro/dollar

Dilemme historique

Si les chiffres liés à la contamination du Covid-19 laissent entrevoir le bout du tunnel, les incertitudes subsistent en matière de conséquences économiques et pénalisent la monnaie unique face au billet vert. Les centaines de milliards débloqués par les banques centrales, l’UE et les gouvernements suffiront-ils à amortir le choc ? Les derniers indicateurs américains donnent un net aperçu des ravages économiques, avec 22 millions de chômeurs supplémentaires en quatre semaines, des ventes au détail qui tombent de près de 9 % en mars, une production industrielle enregistrant sa plus forte chute depuis 1946.

Dans une Europe promise au même sort, l’absence de consensus sur une mutualisation des dettes entre ses membres montre les limites du projet commun tel qu’il fonctionne actuellement. Largement débattus, les « Coronabonds », nouvelle appellation des « Eurobonds » déjà évoqués durant la crise de la dette, se heurtent toujours au blocage de plusieurs pays du Nord, l’Allemagne et les Pays-Bas en tête. Le FMI envisage une contraction du PIB mondial d’au moins 3 % cette année, à condition que les mesures de confinement soient levées d’ici fin juin et que l’activité se redresse au second semestre.

Freiner davantage la propagation ou relancer la machine économique, tel est donc le dilemme des États désormais incités à limiter la durée du confinement, même prématurément, à mesure que le risque de contagion diminue. Graphiquement, valeur refuge par excellence, le billet vert conserve l’attrait des cambistes en temps de crise. Si l’Euro s’est provisoirement éloigné de ses récents points bas, 1.0693 et 1.0446, nos deux prochains supports, restent sous la menace d’une plus large dégradation des statistiques et d’une deuxième vague de panique sur les marchés.

Mathieu Burlat
© 2020 zonebourse.com, 22 avril 2020

OPINION MOYEN TERME
OPINION LONG TERME

Source : Surperfomance

La valeur de votre investissement peut varier. les données relatives aux performances passées et simulations de performances passées ont trait ou se réfèrent à des périodes passées et ne sont pas un indicateur fiable des résultats futurs. ceci est valable également pour ce qui est des données historiques de marché.
G-2YXM06H1RE