L’ANALYSE

Effet du contango sur le West Texas Intermediate

Il faut avoir le cœur bien accroché pour suivre les marchés pétroliers. Le marché, qui rappelons-le, souffrait déjà de divers maux dont la surabondance de l’offre, voit son déséquilibre offre/demande mondiale atteindre des écarts abyssaux.

Si la demande a été brutalement dégradée par la pandémie de Covid-19 et les mesures de confinement qui l’accompagnent, l’offre en revanche n’a fait que croître de la part des principaux producteurs mondiaux, sur fond de guerre des prix entre Ryad et Moscou. C’est ce déséquilibre qui exerce une pression très vive sur les prix.

Bien que les principaux producteurs mondiaux soient parvenus à s’entendre sur des coupes de production significatives, l’industrie pétrolière mondiale reste sous pression, plus particulièrement aux États-Unis.

La chute de la demande américaine et la forte production nationale conduisent à la constitution de stocks. Dit d’une autre manière, le pétrole coule à flots et la demande en contrepartie est insuffisante. Les négociants n’ont donc pas d’autres choix que le stockage afin d’écouler leur brut sur des échéances plus lointaines, en espérant pouvoir réaliser des profits. C’est une structure de marché en contango, désignant un prix spot inférieur au prix à terme.

Le recours aux stocks est toutefois contraignant puisqu’il induit non seulement un coût de stockage significatif mais encore la nécessité de trouver des capacités adéquates. Les dates de livraison sont ainsi décalées, nécessitant un roulement sur les contrats à termes. Les opérateurs doivent donc « rouler » leurs contrats en débouclant leur position à échéance mai 2020 pour les reprendre sur des échéances plus lointaines et sur des contrats plus liquides. C’est pourquoi le pétrole à livrer en mai se négocie à un prix fortement réduit par rapport aux mois à venir.

Les capacités de stockage sont alors mises à rude épreuve du fait du contango. Le Canada expérimente déjà ce problème. Certaines références canadiennes, dont le brut lourd d’Alberta, se négocient ainsi à près de 10 USD. D’autres ont même atteint des prix négatifs.

Jordan Dufee
© 2020 zonebourse.com, 22 avril 2020

CHIFFRES CLÉS

-37,63 $

C’est le cours historique du baril de pétrole qui a été atteint sur le contrat à terme de mai sur le brut léger américain WTI (West Texas Intermediate).

Source : Reuters, 20 avril 2020

500 Mds€

C’est le montant du plan de relance économique sur lequel les 27 pays membres de l’Union Européenne se sont accordés en avril.

Source : Le Monde, avril 2020

11 mai 2020

C’est la date prévue par le Gouvernement pour entamer un déconfinement partiel en France et espérer une reprise de l’activité économique au plus vite.

Source : Gouvernement Français

G-2YXM06H1RE